top of page
330355_edited_edited.jpg

CINEMEMOIRE

Explorez cette collection d'épisodes où je vous emmène dans un voyage à travers le cinéma, explorant comment celui-ci aborde avec profondeur l’Histoire au sens large, les souvenirs marquants, la transmission et la mémoire. Ces épisodes se concentrent sur l'analyse des films inspirés de faits réels ainsi que des documentaires, offrant ainsi une plongée captivante dans la manière dont le septième art capture et interprète ces aspects fondamentaux de l'expérience humaine.

Nous allons décortiquer la réalisation de films qui ont puisé dans les événements historiques pour créer des récits poignants, tout en examinant comment les documentaires ont servi à transmettre des histoires authentiques et parfois méconnues. Cette exploration cinématographique nous permettra de saisir comment le cinéma se fait le témoin et le gardien des mémoires collectives, offrant des réflexions riches sur la manière dont les cinéastes ont donné vie à ces sujets essentiels à travers l'art visuel et narratif.

Découvrir les épisodes de cette collection sonore

Josep,
un film d'animation d'Aurel 

Dans cet épisode, partons à la découverte de 'Josep', un film d'animation français, belge et espagnol réalisé par Aurel, sorti en 2020.

Aurel, dessinateur français à son premier essai cinématographique, nous plonge dans un récit captivant retraçant le parcours méconnu de l'artiste catalan Josep Bartoli. À travers cette œuvre, le réalisateur met en lumière avec une poignante intensité la réalité insoutenable des camps de concentration qui sévissaient en France avant même le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale.

Ce film saisissant offre un regard bouleversant sur l'histoire oubliée de Bartoli, soulignant non seulement son destin singulier mais également l'atrocité des événements vécus dans ces camps. Aurel utilise l'animation pour offrir une vision à la fois artistique et émotionnellement puissante de cette période sombre de l'histoire européenne, dévoilant les horreurs et les défis auxquels Bartoli et d'innombrables autres ont été confrontés.

A travers le récit authentique du dessinateur catalan Josep Bartoli, Aurel évoque de manière poignante l'épisode tragique de la Retirada, l'exode en France de 450 000 Républicains espagnols fuyant le régime franquiste en 1939. Ce long métrage animé, empreint d'émotions et d'une singularité marquante, devient ainsi un véritable acte de mémoire, tout en célébrant le pouvoir narratif et artistique de l'art graphique.

'Josep' transcende les simples limites d'un récit cinématographique pour devenir une œuvre à la fois émotionnelle et didactique, capturant avec sensibilité une période historique souvent méconnue. Il rend hommage à la capacité de l'art visuel à non seulement documenter les événements du passé, mais aussi à incarner les souvenirs et à donner une voix à ceux qui ont vécu ces moments déchirants de l'histoire humaine.

Mizrahim, Les oubliés de la Terre Promise, un film de Michale Boganim

Explorons le documentaire 'Mizrahim, les oubliés de la Terre Promise', réalisé par Michale Boganim, une réalisatrice franco-israélienne, sorti en 2022.

Ce film se situe à mi-chemin entre le documentaire de témoignage et le road movie. La réalisatrice entreprend un voyage à travers diverses villes israéliennes, retraçant la route empruntée par son père qui a rejoint Israël après avoir quitté le Maroc dans les années 1960. Au-delà de cette quête personnelle, elle mène une enquête approfondie sur les mauvais traitements subis par les Juifs Mizrahi à leur arrivée en Israël.

Le documentaire offre ainsi un regard captivant et introspectif sur l'expérience des Juifs Mizrahi, souvent négligée ou oubliée, à travers le prisme de l'histoire personnelle de la réalisatrice. En explorant les récits et les trajectoires individuelles, Michale Boganim dévoile les défis, les discriminations et les injustices rencontrés par cette communauté à leur arrivée en Terre Promise.

Ce film va au-delà du simple récit familial pour évoquer des thèmes universels de mémoire collective, de migration et d'identité, offrant une vision éclairante sur une partie souvent méconnue de l'histoire d'Israël et des difficultés rencontrées par les Juifs Mizrahi dans leur processus d'intégration. Ce documentaire constitue avant tout une révélation pour beaucoup, dévoilant des aspects historiques méconnus de ce pays considéré autrefois comme un eldorado promettant paix et prospérité à ses arrivants. Cependant, il révèle une réalité bien différente, empreinte de désillusions et marquée par une série de discriminations à l'encontre des Mizrahim.

Moi Capitaine,
un film de Matteo Garrone

Depuis des années, la Méditerranée est le théâtre d'une crise humanitaire dévastatrice, où des milliers de personnes risquent leur vie dans des traversées périlleuses à la recherche d'un refuge sûr en Europe. Durant l’année écoulée, plus de 2'500 hommes, femmes et enfants ont péri en Méditerranée, des chiffres très probablement sous-estimés. De cette horreur qui se joue aux portes de notre continent, nous ne recevons que ces décomptes, irrésolument abstraits, et parfois une résurgence d’effroi lorsqu’un cadavre échoué parvient jusqu’aux unes des journaux, guère plus. L’atrocité reste hors-champ, hors de nos consciences également. C’est à l’intangibilité de ces nombres que Matteo Garrone tente, selon son propre aveu, de donner un contre-champ avec « Moi, Capitaine ».

Dans cet épisode spécial de Cinémémoire, dédié à l'exploration des œuvres cinématographiques abordant l’Histoire, la transmission, le devoir de mémoire et la lutte contre l’indifférence, nous participons à une édition spéciale du Podcasthon. Cet événement caritatif rassemble les podcasts francophones autour d'une mission commune : mettre en lumière les associations et les ONG qui agissent dans des domaines cruciaux, permettant ainsi un élan collectif et amplificateur.

Dans cet épisode, nous ne nous contentons pas d'analyser les thèmes et les techniques cinématographiques de "Moi, Capitaine", mais nous plongeons également dans le contexte humanitaire qui a inspiré ce film. Nous mettons en avant l’action concrète et l’engagement de SOS Méditerranée dans cette urgence humanitaire.

Fondée en 2015 par un groupe de citoyens européens conscients de la tragédie en cours en Méditerranée, SOS Méditerranée est une association non gouvernementale (ONG) européenne dédiée au sauvetage en mer des personnes en détresse. Opérant avec le navire Aquarius, SOS Méditerranée a sauvé des milliers de vies en mer et a attiré l'attention sur la nécessité de fournir une assistance humanitaire aux migrants et aux réfugiés en détresse en Méditerranée.

À travers une analyse approfondie du film et des discussions sur l'action menée en mer par l’association, nous explorons les profondeurs de la crise migratoire qui secoue notre continent et les efforts héroïques déployés pour y répondre.

Cet épisode a fait partie du Top 10 des podcasts engagés pour l'édition 2024 du Podcasthon, ayant regroupé plus de 300 podcasteurs : Découvrir l'article 

bottom of page